Le Bien Public – Dijon | Франция | 4 февраля 2017

ΈλεναPress

Patricia Kaas, cash et classe

Après plus d’une décennie sans chanter ses propres chansons, Patricia Kaas est revenue sur la scène du Zénith dévoiler la femme qu’elle est devenue. Son public, lui, est resté fidèle à celle qu’elle a été.

« Patience et longueur de temps / Font plus que force ni que rage » disait Jean de la Fontaine dans la fable Le Lion et le Rat. Les spectateurs de Patricia Kaas, jeudi soir au Zénith de Dijon, auront pu éprouver la véracité de cette citation, tant le concert a mis du temps à s’installer. D’abord en raison d’un son particulièrement saturé, rendant quasi inaudible la chanteuse, puis parce que son répertoire ne met pas immédiatement le public d’une humeur festive. Et pourtant. Pourtant, Patricia Kaas donne tout, et confie « être contente de retrouver (mon) public avec le répertoire qui (vous) a accompagnés toutes ces années, et (mes) nouvelles chansons ». Elle devient en un instant Madame Tout le monde , bien que longiligne dans la robe noire et juchée sur des talons vertigineux ; sa voix, plus profonde et puissante que jamais, laisse Entrer dans la lumière son auditoire. L’artiste s’éclipse, le temps de changer de tenue, arborant tailleur pantalon et kimono de soie, qu’elle délaissera un peu plus tard. Le public est bel et bien là, avec elle, pour chanter Mon mec à moi , et son interprétation, à côté de cette balançoire vide, de La Maison au bord de la mer est aussi bouleversante que le texte lui-même. La Fille de l’Est est accompagnée de cinq musiciens, Mathieu au piano, Guillaume à la guitare, Adam à la batterie, Antoine aux contrebasse et basse, Thomas aux violon et guitare. Enfin, la scène se pare de mille et une couleurs car Mademoiselle chante le blues et les gens dévalent des gradins pour venir au plus près de leur idole, qui avoue : « Ma vie n’est rien Sans vos mains. » Après deux heures de show, il faut maintenant se quitter, en regrettant l’osmose un peu tardive avec la salle.

Photo Roxanne GAUTHIER
Mayalen Gauthier

Источники:
Le Bien Public
Patricia Kaas Collection Presse Media TV